Subscribe:Posts Comments

You Are Here: Home » News » S.O.S. pour éviter un génocide au Congo

Par Linda Brilloti

 

Spécial pour CSMS Magazine

Depuis trop longtemps déjà, on assiste à une escalade de violence au Congo alors que des Congolais, terrorisés par des groupes armés, demandent à l’Europe d’envoyer des troupes de maintien de la paix pour les protéger (1). Récemment, deux experts se sont inquiétés du fait que le climat au Congo s’apparente de plus en plus à celui du Rwanda avant le génocide de 1994. Selon eux, seule l’Union européenne peut déployer une force de paix neutre assez vite pour stopper le bain de sang (2). À l’approche de la réunion de leur conseil, les dirigeants européens hésitent toujours. Il nous reste une semaine pour les persuader d’agir et nous savons comment le faire.
    La semaine dernière, Avaaz a publié, dans le Times of London, une annonce qui a eu un fort impact dans tout le pays et ailleurs. Elle pressait les dirigeants du Royaume-Uni de soutenir les efforts de paix au Congo, sans quoi ils risquaient de détenir une responsabililté dans le génocide. Le ministre spécialiste de l’Afrique nous a aussitôt appelé pour nous annoncer un revirement de situation: le Royaume-Uni allait soutenir le déploiement de troupes européennes au Congo! 
   Maintenant, nous devons diffuser cette publicité qui semble bien fonctionner à travers l’Europe en la publiant dans d’importants journaux de pays qui ont un pouvoir de décision. La pub dans le Times a été rendue possible grâce aux dons de 300 petits dons faits par des membres d’Avaaz. Si 3000 d’entre nous donnaient un petit montant dans les prochaines 48 heures, nous pourrions diffuser notre pub partout en Europe, avant qu’il ne soit trop tard. Le coût des annonces pleine page varient selon les journaux allant de 8000 USD (6000Euro) pour un important journal de Bruxelles à 30 000$ USD (24,000Euro) pour le quotidien espagnol le plus lu. Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir notre publicité dans le Times, regardez un message vidéo d’une femme déplacée et faites un don: 
https://secure.avaaz.org/fr/congo_europe_must_act/ 
Il ne reste que quelques jours pour influencer la décision des grands décideurs de l’Europe car dès la semaine prochaine l’agenda et les positions seront déjà fixées en vue de la réunion du Conseil des ministres de l’Union européenne qui se tiendra les 8 et 9 décembre. Si aucune décision n’est prise concernant un envoi de troupes, les Congolais devront attendre des mois avant que les dirigeants européens ne rediscutent de la chose. 
   Certes, notre publicité et notre campagne soutenue par plus de 135 000 membres d’Avaaz ont aidé à faire changer d’idée le gouvernement britannique mais nous avons besoin que d’autres pays de l’UE appuie l’envoi d’une force de maintien de paix. La France devrait en principe donner son appui mais pour des raisons historiques n’enverra pas de soldats (3). Nous nous sommes laissés dire que la Suède, la Belgique, les Pays-Bas et l’Espagne sont les nations à convaincre. Nous commencerons par publier notre annonce dans les jounaux de ces pays, dont European Voice à Bruxelles, le journal le plus lu par les politiciens européens, question de convaincre à la source les ambassadeurs de l’UE à prendre position. 
     Les Nations unies sont d’accord à ce que plus de troupes de maintien de la paix soient déployées au Congo mais n’ont pas encore reçu de demande à cet effet. D’ailleurs, tant les experts que les Congolais eux-mêmes s’entendent pour dire que l’ONU a échoué dans sa mission de protection des civils et qu’elle a besoin de renforts européens. Cette semaine, 44 organisations congolaises ont signé une lettre adressée au leaders européens pour leur demander d’envoyer des soldats. 
    «Nous avons été abandonnés. Qui va désormais nous protéger? Qui nous aidera? Les jours passent et de plus en plus de gens meurent. Nous, la population civile du Congo, avons été détenus en otage, pris entre plusieurs lignes de front. Aidez-nous à sauver nos vies; sans quoi il sera trop tard», peut-on lire dans la lettre. 
     Les affres de la crise au Congo constituent une tache sur la conscience du monde. En agissant dès maintenant, nous faisons un pas de plus vers un monde plus juste et en paix. Un monde où les menaces à la survie d’individu sont considérés comme des menaces à tous les êtres de cette planète. Cliquez sur ce lien pour aider toutes ces voix désespérées à atteindre les leaders de l’Europe: 
https://secure.avaaz.org/fr/congo_europe_must_act/

NoteLinda Brittoli travaille dans le domaine de l’éducation. Elle vit à Montréal. 

Aussi voir en anglais Recent fighting in Eastern Congo threatens to reignite a dreadful proxy war

Tags

© 2008 CSMS Magazine · Subscribe:PostsComments · Designed by Theme Junkie · Powered by WordPress

© 2011-2020 CSMS Magazine All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright