Subscribe:Posts Comments

You Are Here: Home » Poetry and Literature » Un et deux mots

comme une symphonie

diluée dans l’ébriété

mes jours à coup de vent

balaient toute jeunesse

à l’ombre des puretés dangereuses

bénie soit mon histoire inachevée

je porte fort d’entente dans mes rangs

pour ralentir la pente

rares sont les voyages

qui ne cassent les pas

pour élever les blessures

à notre dignité d’homme

il suffit de bruire sa putain de vie

dans la rampe des anonymes

Jean André Constant

Folitude

Editions Pages Folles @2005

Jean André est l’ auteur de « Follitude » publié en 2005.

Tags

© 2010 CSMS Magazine · Subscribe:PostsComments · Designed by Theme Junkie · Powered by WordPress

© 2011-2021 CSMS Magazine All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright