33 C
New York
Friday, July 1, 2022

Lochard Noel: Un Ecrivain Muri

Par Dr. Jacques L. Bonenfant, Ph.D.

Spécial pour CSMS Magazine

Les belles lettres faisaient déjà défaut depuis la fin du vingtième siècle.  Les poètes et écrivains ont souffert amèrement de la présence infernale de la technologie moderne qui cherche à abolir les belles lettres. Les thèses de doctorat par exemple s’accentuent beaucoup plus sur des recherches quantitatives pour rendre immortels certains auteurs qui font une propagande féconde pour certaines données scientifiques, qui contribuent á leurs gains financiers. On n’expose pas souvent les étudiants aux recherches qualitatives qui leur permettront de développer leur créativité scripturale. Sur ce,  peu de gens de notre planète, aujourd’hui, ont sucé le gout de la poésie moderne et la créativité scripturale.  Les poètes et écrivains de notre ère ont du mal à s’adapter dans ce siècle qui a connu une déficience intellectuelle considérable, comparativement au dix-septième, dix-huitième ou dix-neuvième siècle où les œuvres littéraires avaient une très grande priorité. Lochard Noel n’est pas épargné à cette invention vipérine qui a créé tant de ruses, de dommages intellectuels, d’invasions meurtrières, de maladies incurables, et même de déficiences dans l’apprentissage des enfants. Malgré les dégâts causés par la technologie au début du nouveau millénaire et le déraisonnement de certains, Lochard poursuit encore son itinéraire déjà tracé pour l’épanouissement de la littérature haïtienne.

En 2009, il a publié plus d’une centaine de poèmes sous le titre «Poèmes  des Iles et de la Mer ». Ce bouquin poétique a connu de grands succès sur les échelles  nationales et internationales. Vivant dans le pays mercantile de l’Oncle Sam où le matérialisme vulgaire est pour certains la réussite vitale, Lochard s’en soucie fort peu et crée plutôt du temps pour peindre la nature haïtienne. En lisant ses poèmes, Lochard nous mène côte à côte avec la réalité haïtienne. Ses poèmes  sont humoristiques. Ils sont pleins de couleurs locales qui transportent nos âmes évadées sur le sol étranger. Sur le plan linguistique, Lochard est un grand chasseur de mots. Il est un peu lexicographe qui connait les bases fondamentales de la poésie contemporaine. On ne retrouve pas d’évasion poétique dans les ouvres littéraires de Lochard. En peignant l’une de plus belles villes du monde, Jacmel, il a utilisé des métaphores qui nous enfoncent doucement dans la nature haïtienne tout á fait réelle. Il existe une mélodie  faite de tons, de rimes et de rythmes dans les poèmes de Lochard Noel. Il peint avec largesse le panorama, le paysage naturel, la beauté angélique de cette ville qui allèche encore les cœurs des anciens conquérants français. La musicologie poétique qu’on retrouve dans l’ œuvre de Lochard fait de lui un écrivain qui met l’accent sur la morphologie du lexique qui embellit ses poèmes.

« Une Saison A Jacmel » est un nouveau roman publié par l’écrivain Lochard Noel. Diseur, romancier et poète, Lochard s’arme toujours de sa plume pour décrire les malheurs de Quisqueya et ses habitants. Une saison à Jacmel est l’état d’âme d’un écrivain qui traduit ses moments de peine et de joie. Cette antithèse met en exergue le reflet d’un romancier réaliste qui poursuit un chemin littéraire parsemé de passions même dans les moments les plus fielleux de sa vie. Lochard a fait en quelque sorte une partie de son autobiographie dans  ce texte (Une Saison a Jacmel). On retrouve la nostalgie mélancolique d’un romancier vivant dans le pays de l’Oncle Sam. La verve patriotique est aussi présente dans « Une Saison à Jacmel ». Il ne s’est pas détaché de la culture haïtienne même en décrivant Little Haïti située á Miami. Le romancier dénonce également les inégalités économiques, raciales et sociales qu’ont connues les fils de Dessalines aux Etats-Unis d’Amérique.

Somme toute, « Une Saison á Jacmel » et « Poèmes des Iles et de la mer », représentent l’œuvre d’un poète et d’un romancier muri. Ils traduisent l’empreinte d’un écrivain qui sait bien manier sa plume,  á une époque où la littérature contemporaine est complètement négligée  par certaines universités en Amérique du Nord, pour faire place aux stratégies vipérines des entreprises et de la technologie dévastatrice et esclavagiste. Les deux textes sont à lire. Mettez-les dans votre bibliothèque. 

Les belles lettres faisaient déjà défaut depuis la fin du vingtième siècle.  Les poètes et écrivains ont souffert amèrement de la présence infernale de la technologie moderne qui cherche à abolir les belles lettres. Les thèses de doctorat par exemple s’accentuent beaucoup plus sur des recherches quantitatives pour rendre immortels certains auteurs qui font une propagande féconde pour certaines données scientifiques, qui contribuent á leurs gains financiers. On n’expose pas souvent les étudiants aux recherches qualitatives qui leur permettront de développer leur créativité scripturale. Sur ce,  peu de gens de notre planète, aujourd’hui, ont sucé le gout de la poésie moderne et la créativité scripturale.  Les poètes et écrivains de notre ère ont du mal à s’adapter dans ce siècle qui a connu une déficience intellectuelle considérable, comparativement au dix-septième, dix-huitième ou dix-neuvième siècle où les œuvres littéraires avaient une très grande priorité. Lochard Noel n’est pas épargné à cette invention vipérine qui a créé tant de ruses, de dommages intellectuels, d’invasions meurtrières, de maladies incurables, et même de déficiences dans l’apprentissage des enfants. Malgré les dégâts causés par la technologie au début du nouveau millénaire et le déraisonnement de certains, Lochard poursuit encore son itinéraire déjà tracé pour l’épanouissement de la littérature haïtienne.

En 2009, il a publié plus d’une centaine de poèmes sous le titre «Poèmes  des Iles et de la Mer ». Ce bouquin poétique a connu de grands succès sur les échelles  nationales et internationales. Vivant dans le pays mercantile de l’Oncle Sam où le matérialisme vulgaire est pour certains la réussite vitale, Lochard s’en soucie fort peu et crée plutôt du temps pour peindre la nature haïtienne. En lisant ses poèmes, Lochard nous mène côte à côte avec la réalité haïtienne. Ses poèmes  sont humoristiques. Ils sont pleins de couleurs locales qui transportent nos âmes évadées sur le sol étranger. Sur le plan linguistique, Lochard est un grand chasseur de mots. Il est un peu lexicographe qui connait les bases fondamentales de la poésie contemporaine. On ne retrouve pas d’évasion poétique dans les ouvres littéraires de Lochard. En peignant l’une de plus belles villes du monde, Jacmel, il a utilisé des métaphores qui nous enfoncent doucement dans la nature haïtienne tout á fait réelle. Il existe une mélodie  faite de tons, de rimes et de rythmes dans les poèmes de Lochard Noel. Il peint avec largesse le panorama, le paysage naturel, la beauté angélique de cette ville qui allèche encore les cœurs des anciens conquérants français. La musicologie poétique qu’on retrouve dans l’ œuvre de Lochard fait de lui un écrivain qui met l’accent sur la morphologie du lexique qui embellit ses poèmes.

 

« Une Saison A Jacmel » est un nouveau roman publié par l’écrivain Lochard Noel. Diseur, romancier et poète, Lochard s’arme toujours de sa plume pour décrire les malheurs de Quisqueya et ses habitants. Une saison à Jacmel est l’état d’âme d’un écrivain qui traduit ses moments de peine et de joie. Cette antithèse met en exergue le reflet d’un romancier réaliste qui poursuit un chemin littéraire parsemé de passions même dans les moments les plus fielleux de sa vie. Lochard a fait en quelque sorte une partie de son autobiographie dans  ce texte (Une Saison a Jacmel). On retrouve la nostalgie mélancolique d’un romancier vivant dans le pays de l’Oncle Sam. La verve patriotique est aussi présente dans « Une Saison à Jacmel ». Il ne s’est pas détaché de la culture haïtienne même en décrivant Little Haïti située á Miami. Le romancier dénonce également les inégalités économiques, raciales et sociales qu’ont connues les fils de Dessalines aux Etats-Unis d’Amérique.

Somme toute, « Une Saison á Jacmel » et « Poèmes des Iles et de la mer », représentent l’œuvre d’un poète et d’un romancier muri. Ils traduisent l’empreinte d’un écrivain qui sait bien manier sa plume,  á une époque où la littérature contemporaine est complètement négligée  par certaines universités en Amérique du Nord, pour faire place aux stratégies vipérines des entreprises et de la technologie dévastatrice et esclavagiste. Les deux textes sont à lire. Mettez-les dans votre bibliothèque.

Veuillez bien contacter le poète et romancier Lochard Noel à l’adresse électronique suivante lochard@hotmail.com

Note: Dr. Jacques Bonenfant est linguiste et professeur de Science de l’Education et de Linguistiques Appliquées

Related Articles

Stay Connected

23,659FansLike
8,157FollowersFollow
2,500SubscribersSubscribe

Latest Articles